Catégorie : MiniTuto

Photomacrographie

Photomacrographie

La Photomacrographie, c’est l’art de prendre une photographie d’un sujet de petite taille tout en étant dans un rapport de magnification entre un et dix.

 

 

Magnification / Longueur du soufflet / Distance sujet objectif

RapportVV avec focale 75mmV avec focale 180mmU U avec focale 75mmU avec focale 180mm
M = 1V = F . 2150mm360mmU = F . 2150mm360mm
M = 2V = F . 3225mm540mmU = F . 1,5112,5mm270mm

 

Le tableau ci-dessus donne une information précieuse sur :

  • La longueur du soufflet ( Bague allonge )
  • La distance du sujet par rapport à l’objectif

en rapport avec la magnification ( 1:1 et 2:1 )

 

Un objectif commun 6 éléments en 4 groupes apochromatique est suffisant à cette pratique. Même s’il existe des objectifs spécifiques pour la macrophotographie, car il divise en moyenne la longueur du soufflet par trois.

 

Objectifs MACRO à la chambre photographique

MarqueSérieLongueur focaleDiaphragmeOptique
NikkorAPO Macro120mmF/5.66 éléments en 4 groupes ED
NikkorAPO Macro210mmF/5.66 éléments en 4 groupes ED
RodenstockAPO Makro Sironar180mmF/5.66 éléments en 4 groupes ED

 

 


 

@Sources :

  • Livre la photographie en grand format de Pierre Groulx
  • Brochure D.O. Industries Fujinon Lenses Sales
  • Catalogue NIKKOR
  • Catalogue RODENSTOCK

 

Proxiphotographie

Proxiphotographie

La Proxiphotographie, c’est l’art de prendre une photographie d’un sujet de petite taille tout en étant dans un rapport de magnification strictement inférieur à un.

 

 

Magnification / Longueur du soufflet / Distance sujet objectif

RapportVV avec focale 75mmV avec focale 180mmU U avec focale 75mmU avec focale 180mm
M = 1/2V = F . 1,5112,5mm270mmU = F . 3225mm540mm
M = 1/4V = F . 1,2593,75mm225mmU = F . 5375mm900mm

 

Le tableau ci-dessus donne une information précieuse sur :

  • La longueur du soufflet ( Bague allonge )
  • La distance du sujet par rapport à l’objectif

en rapport avec la magnification ( 1:2 et 1:4 )

 

Un objectif commun 6 éléments en 4 groupes est suffisant à cette pratique. Même si un objectif 6 éléments en 4 groupes apochromatique est préférable avec les bagues/tubes allonges.

 

Bagues allonges

 

Tubes allonges

 

 


 

Sources :

  • Livre la photographie en grand format de Pierre Groulx
  • Brochure D.O. Industries Fujinon Lenses Sales

 

Planchette à objectif

Planchette à objectif

Un objectif grand format a la particularité d’être composé en trois parties :

  • Lentille avant
  • Obturateur ( Copal / Compur / Prontor ) fixé sur la planchette à objectif
  • Lentille arrière

 

 

La lentille avant et arrière se visse sur l’obturateur. En revanche, à l’aide d’un outil spécifique, il est possible de choisir la dimension de sa planchette en fonction de sa chambre photographique et de fixer l’obturateur à cette planchette.

 

Diamètre du trou de la planchette en fonction de l’obturateur

RéférenceDiamètre intérieur
#0026.3 mm
#034.8 mm
#141.8 mm
#252.5 mm
#365.3 mm

 

Outil démonte obturateur

 

Résultat final avec l’objectif Schneider APO Symmar 100mm F/5.6 – Copal 0 sur planchette Horseman VH-R :

 

 

 


 

@Sources :

  • B&H Source Book Photo

 

Objectif – 6 éléments en 4 groupes

Objectif – 6 éléments en 4 groupes

Afin de comprendre comment les objectifs photographiques fonctionnent, il est important de comprendre que nous percevons le sujet uniquement par la lumière réfléchie par lui-même. Un autre point primordial, les rayons lumineux forment une ligne droite.

 

Le principe de base du sténopé est de laisser passer la lumière par un trou. La taille du trou a une importance. Les rayons lumineux viennent de toute part, l’image n’a pas lieux car les rayons de l’objet sont confondus. Si le trou laisse uniquement passer qu’un unique point de l’objet, il y a formation d’une image nette.

 

En comparaison au sténopé, un objectif est intéressant pour :

  • la netteté car chaque points de l’image correspondent à un point du sujet
  • la luminosité car la lentille laisse passer beaucoup plus de lumière
  • la réfraction car un objectif concentre les rayons lumineux

 

Mais il n’y a pas que des avantages à l’utilisation d’un objectif, les aberrations sont bien présentes mais peuvent être corrigées :

  • L’aberration de sphéricité
  • L’aberration chromatique longitudinale
  • L’aberration chromatique transversale
  • Le coma
  • L’astigmatisme
  • La courbure de champ
  • La distorsion curviligne
  • Les autres problèmes

 

Par conséquent, afin d’éliminer au maximum la problématique des aberrations, un objectifs de 6 éléments en 4 groupes avec un diaphragme légèrement fermé est la solution.

 

Correspondance Capteur/Focale

Correspondance Capteur/Focale

Passage du plein format au moyen ou grand format, la question de la longueur focale se pose naturellement. La réponse est d’autant plus simple car il est question d’un simple rapport entre les diagonales des pellicules.

 

Tableau des correspondances Capteur/Focale

Pellicule24/36mm56/70mm56/84mm100/125mm
Diagonale43,26789,644100,96160,08
Focale2448.654.786.8
Focale2856.763.9101.3
Focale3570.979.8126.6
Focale50101.3114180.8
Focale85172.1193.9307.4
Focale100202.5228.1361.6
Focale135273.4307.9488.2
Focale200405.0456.1723.2
Focale300607.5684.21084.9

 

Après vérification sur le tableau, il suffit de trouver la longueur focale la plus proche de la valeur réelle.

 

Par exemple,

  • un 180mm en moyen format se rapproche d’un 85mm plein format
  • un 180mm en grand format se rapproche d’un 50mm en plein format

 

 

Bain d’arrêt

Bain d’arrêt

L’oxydoréduction du film photographique ou du papier photographique se termine. Il est temps de stopper l’étape de révélation par un bain d’arrêt. Le principe est simple, stopper l’effet du révélateur grâce à la modification du PH. L’acide acétique se doit de mettre la solution à un PH de 3 avec un maximum de 5 afin d’agir totalement.

 

Comme j’utilise exclusivement la marque Tetenal pour les produits chimiques même si j’utilise exclusivement pour mon activité professionnelle des pellicules Ilford :

  • Tetenal – Acide acétique ( Mon choix pour un bain d’arrêt à destination des films et des papiers )
  • Tetenal – Agent tannant
  • Tetenal – Indicet ( Acide citrique )

 

Composantes – Photographie argentique

Composantes – Photographie argentique

La photographie argentique pellicule/papier se caractérise par trois composantes principales:

  • L’acutance ( La quantité de détails nettes )
  • Le contraste ( La dynamique lumineuse )
  • La finesse ( Le grain )

Avant de photographier le sujet, il est important d’avoir à l’esprit le projet photographique final afin d’être en corrélation avec les choix techniques.

 

La finesse de l’image est déterminée par deux composantes :

  • La sensibilité ISO de la pellicule
  • Le choix du révélateur pour le développement de la pellicule

En effet, il existe différents révélateurs en fonction des besoins :

  • Révélateur grain ultra fin ( Grain très fin mais perte en acutance )
  • Révélateur grain fin ( Un compromis mais pas en adéquation avec tous les projets )
  • Révélateur spécial acutance ( Une forte acutance mais une perte en finesse par l’augmentation du grain )

Par conséquent, il est impératif de choisir la pellicule et le révélateur en fonction du sujet photographique.

 

Le contraste de l’image est déterminé par trois composantes :

  • Les caractéristiques intrinsèques de la pellicule
  • La méthodologie de développement de la pellicule ( Développement poussé ou retenu )
  • L’utilisation d’un filtre multigrade lors du tirage photographique

Par conséquent, la méthodologie de développement dans l’étape de révélation de l’image est déterminante.

 

L’acutance de l’image est déterminée par une composante :

  • Le choix du révélateur en adéquation avec le temps de développement

 

Le projet photographique implique des choix qui se croisent et s’imbriquent afin d’atteindre le résultat escompté.

X

INSCRIPTION 100% GRATUITE

Recevez les formations gratuites en exclusivité !

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.